Le lancement de la procédure de révision générale du PLU 2009, débutée en juillet 2020 se poursuit. Le Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) à été débattu en Conseil municipal au mois de Novembre 2021. Il fixe les grands objectifs des élus pour les 10 ans à venir en matière d’aménagement du territoire. Le PADD est l’expression « libre » du projet communal mais doit respecter les principes du Code de l’Urbanisme. Il doit être compatible avec les orientations du SCOT (Schéma de Cohérence Territoriale)du Pays Seine-et-Tilles, le SRADDET (Schéma Régional d’Aménagement, Développement Durable et d’Egalité des Territoires) et les objectifs de limitation de l’artificialisation des sols fixés par la Loi dite « Climat et Résilience » d’août 2021. Il détaille les 4 grands axes définis par les élus.

AXE 1 : Maîtriser et structurer le développement urbain en tendant sur un objectif démographique 1.5% par en moyenne. Cela représente l’accueil de 130 nouveaux habitants à l’horizon 2032. Nous devrons organiser les conditions de développement futur en priorisant le renouvellement du Bourg, en fixant une enveloppe foncière de 2ha pour l’habitat en extension et de 1ha pour la zone économique et les équipements associés (bâtiments institutionnels, artisanat…). Ces objectifs s’inscrivent dans les obligations de la loi « Climat et Résilience » laquelle prévoit une réduction sur les 10 prochaines années de 50% des espaces agricoles, naturels ou forestiers consommés.

AXE 2 : Pérenniser et diversifier les activités et équipements découlant de la proximité des 2 bassins de vie et d’emploi que sont Dijon et Is-sur-Tille. Contribuer à développer l’attractivité du territoire en préservant le cadre de vie, en offrant des services et des loisirs. Chaignay est identifié en tant que Pôle en devenir et à ce titre doit développer sa zone économique, assurer la pérennité et la qualité des équipements publics, améliorer sa gestion des eaux de ruissellement, aménager les stationnements, continuer à protéger l’activité agricole et forestière, valoriser le potentiel touristique…

AXE 3 : Valoriser le cadre de vie en protégeant les richesses paysagères, patrimoniales et environnementales. Préserver les milieux humides, identifier les corridors écologiques, développer les réseaux de haies et boqueteaux. La Commune attache une importance particulière à la protection des perspectives visuelles sur les franges urbaines au Sud et à l’Est du bourg.

AXE 4 :  Les objectifs attendus sont de tenir compte des risques, contraintes et enjeux du territoire afin d’accueillir au mieux la population et les activités futures. Il s’agit également de permettre le développement des énergies renouvelables. Réduire le flux de mobilité en développant les services de proximité, le covoiturage et la création de liaisons douces. Nous sommes assistés par le cabinet DORGAT pour la partie urbanisme et par le cabinet PRELUDE pour la partie environnementale.